Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 22:11
Communiqué de Presse
 
mardi 9 septembre 2008

 

Alerte météo : pluies de pesticides

 

 

Pour l’est lyonnais, l’Alsace et l’Ile de Ré, soyez vigilant ; des épandages aériens de pesticides sont en cours ou sont prévus. Pourtant, la suppression des traitements pesticides aériens constitue l’un des engagements du Grenelle de l’environnement.

 

Des traitements par hélicoptères sont en cours dans l’est lyonnais. Ces épandages aériens de deltaméthrine, un puissant insecticide interviennent dans le cadre de la lutte contre la chrysomèle du maïs.

 

Comme en 2007, des Chrysomèles ont été détectées, cet été, dans les grandes plaines agricoles de l’Est Lyonnais et en Alsace. Ce petit coléoptère originaire d’Amérique provoque des pertes de récolte significatives sur les cultures de maïs. La réglementation en vigueur impose sa destruction.

 

En Alsace les associations et les élus locaux ont obtenu que les traitements soient effectués par des moyens terrestres alors que dans l’Est lyonnais, malgré les réactions de la Frapna et de France Nature Environnement en 2007, les traitements aériens reprennent en 2008 .

 

La deltaméthrine est un puissant insecticide non sélectif : il peut détruire non seulement l’insecte visé, mais potentiellement tous les insectes présents y compris les insectes dits utiles (abeilles et autres pollinisateurs, insectes prédateurs des parasites, etc.) et ce sur plusieurs milliers d’hectares d’un seul tenant. De tels épandages aériens mettent en danger les productions des agriculteurs biologiques et plus gravement encore la santé publique. Ces méthodes sont d’autant moins acceptables qu’elles peuvent être évitées par la rotation des cultures sur une même parcelle.

 

Des épandages aériens de Foray 48B contre la chenille processionnaire sont aussi prévus sur l’Ile de Ré.

 

France Nature Environnementet ses associations membres Alsace Nature et la Frapna demandent une vraie promotion des méthodes de lutte agronomiques et la mise en application immédiate de l’engagement du Grenelle de l’environnement d’interdire les épandages aériens de pesticides.


Source : France Nature Environnement

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi - dans Environnement
commenter cet article

commentaires