Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 12:42
Alerte PMAF, à faire circuler !!

Longs transports d’animaux : la course contre la montre est engagée !

logo campagne Handle with care

 

AVEZ-VOUS UNE MINUTE POUR LES ANIMAUX ?

Chaque année, des millions d’animaux sont transportés à travers l’Europe sur des distances interminables. Retirés de leur environnement, chargés, déchargés, mélangés avec des animaux qu’ils ne connaissent pas, debout en déséquilibre permanent durant des heures dans des véhicules qui tanguent, en manque d’eau et de nourriture... viennent ensuite la fatigue et l’épuisement, le risque de chuter et de mourir piétinés par les autres. Pour ces animaux oubliés, les sources de souffrance empirent de kilomètre en kilomètre...

L’Europe dispose d’une réglementation en matière de transport d’animaux, mais les pratiques de transport restent souvent illégales : les ventilateurs ne sont pas allumés, les abreuvoirs sont à sec, et les animaux sont souvent transportés entassés, sans pause, sans eau, sans nourriture, pendant 40h ou 50h de trajet sans fin.

Octobre 2008 : un horizon d’espoir pour les animaux !

Avec votre aide, nous pouvons agir pour ces animaux maintenant.

Le mois prochain, des débats importants pour l’avenir de ces animaux se tiendront à la Commission européenne. Ces discussions peuvent ne pas seulement améliorer les textes de loi qui protègent les animaux en cours de transport, elle peuvent aussi conduire à l’interdiction des longs transports d’animaux.

Afin de faire pression sur ces débats qui affecteront la vie de millions d’animaux chaque année, la coalition internationale « Handle with Care » (Attention fragile) présentera une pétition massive exprimant l’opposition des citoyens européens à ces interminables trajets.

Grâce à vous, nous demanderons à l’Europe d’épargner à des millions de chevaux, vaches, moutons, cochons... les affres de ces transports de la honte.

L’union fait la force ! Aidez-nous à rendre le monde meilleur pour les animaux en signant la lettre au Commissaire Européen suivante :

 

Lettre à la Commission européenne

guillemet
 Monsieur le Président de la Commission Européenne,
Madame la Commissaire à la Santé et à la protection des consommateurs,

En tant que citoyen(ne) européen(ne), je suis particulièrement inquiet(e) du sort que subissent les millions d’animaux transportés chaque année sur de longues distances à travers l’Europe dans le seul but d’être abattus à l’arrivée.

La législation européenne protégeant les animaux en cours de transport est la plus avancée au monde, et le Règlement (EC) No 1/2005 fixe des normes importantes pour le bien-être des animaux transportés. Pourtant, les durées de transport autorisées demeurent illimitées, et les animaux peuvent être ainsi transportés durant plusieurs jours, dans des conditions parfois dramatiques.

Par ailleurs, il existe d’un état membre à l’autre de grandes disparités dans l’application de cette réglementation. Ainsi, de nombreuses régions d’Europe se montrent incapables de garantir le niveau de protection et de bien-être des animaux exigé. Ce problème est particulièrement important dans le cadre de transports de longue durée.

La coalition internationale « Handle with care » (Attention fragile) a pu révéler des conditions indignes de transport pour les chevaux transportés d’Espagne vers l’Italie. Les dispositions du Règlement (EC) No 1/2005 sont notoirement flouées, et rarement contrôlées par les autorités responsables.

En conséquence, je compte sur votre détermination à mettre un terme aux souffrances de ces millions d’animaux inutilement transportés en proposant une révision de la réglementation actuelle, intégrant des sanctions plus sévères à l’égard des pays membres récalcitrants et, surtout, une limitation des durées de transport sur de courtes distances.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, Madame la Commissaire, à l'assurance de mes meilleurs sentiments.

>> Je signe cette lettre

Partager cet article

Repost 0

commentaires