Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 08:50
Reçu de Cyber@cteurs, Soutenons le MDGRF.
Merci de faire suivre !!


les 6 et 7 juin prochains dans le cadre du PRINTEMPS BIO. "Portes Ouvertes" de la Ferme de Sainte-Marthe 

Après “La Ferme en Vrille” (parodie de “La Ferme en Ville“)

Le MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures) est aujourd’hui assigné devant le TGI de Paris par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table. Cette Fédération lui demande la somme exorbitante de 500 000€ pour dénigrement ! Cette attaque scandaleuse vise à les faire taire car notre travail dérange probablement ceux qui voudraient que rien ne change dans les pratiques agricoles polluantes actuelles.
 
C'est la liberté que tout contre-pouvoir citoyen a dans ce pays de pouvoir réaliser et publier un travail d'information qui est mise en cause ! Allons nous connaître la même situation aux Etats Unis ou au Canada où des entreprises tentent de faire taire des organisations "dérangeantes" dans le cadre des 'poursuites baillons' (SLAPP) ?

Nous avons proposé une cyber @ction que le MDRGF ne souhaite pas pour l'instant.
 

Nous vous proposons 
1 de signer et faire signer la cyber @ction demandant le retrait du Cruiser : déjà plus de 16 000 signataires

2 de signer et faire signer votre solidarité avec le soutien de l'association cyber @cteurs que nous avons adressé au MDRGF


Notre souris a du pouvoir, notre porte-monnaie aussi : Fidèles à notre philosophie (voir présentation cyber acteurs) et comme nous l'avons fait pour la ferme Ste Marthe (5500 € collectés ), nous avons créé un fond spécial "défense des lanceurs d'alerte" alimenté par vos dons et qui servira à financer les frais d'amendes éventuelles des différents lanceurs d'alerte dont nous partageons le combat.
C'est le cas du MDRGF avec qui nous avons mené de nombreuses cyber @ctions. 

Notre espoir c'est que ce fond n'ait pas à être utilisé car le MDRGF gagnera ce procès idiot : rappelons-nous le dicton "quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt."



« Les raisins de la colère »1 : un procès qui scandalise et émeut l’opinion publique.
De très nombreux soutiens nous sont parvenus immédiatement après la mise en ligne d’un site de soutien dédié2 à la procédure dont notre ONG est victime. Le travail de notre organisation étant jugé indispensable par nombre de citoyens…Le combat ne fait que commencer…
Déjà 1000 soutiens en quelques heures ! Alors que nous rendions public hier la procédure dont nous sommes victimes, déjà plus de 1000 signatures à l’Appel à soutien lancé pour l’occasion nous arrivaient. Des messages de solidarité mais aussi de colère face à cette attaque considérée par
beaucoup comme scandaleuse. Parmi ces nombreux soutiens des figures de l’écologie (A. Bougrain Dubourg, J. Bové, JM Pelt, S. Orru…), des journalistes (JP Jaud, Y Paccalet …), des politiques (Y.Cochet, J. Fraysse, M. Rivasi, C. Lepage…), des scientifiques (GE Séralini, J. Testart, Ch Vélot…), des associations (Amis de la Terre, Greenpeace, WWF…)3 etc. La plus grosse fédération d’associations environnement (FNE) a même envoyé rapidement un communiqué où elle dénonçait cette attaque et la somme exorbitante [500 000€] en dommages et intérêts demandée par les
plaignants. A eux tous nous disons un grand merci !
La 17ème chambre : chambre de la liberté de la presse. C’est dans cette chambre que sera jugée notre affaire, celle qui s’occupe de la liberté de la presse. Liberté érigée comme un principe que nous voulons défendre. Nous aurons aussi à coeur de dénoncer cette procédure visant à nous faire taire proche des « procès baillons » monnaie courante en Amérique du Nord4. De plus, nos avocats jugent cette procédure abusive et demandent des dommages et intérêts à titre reconventionnel.
TF1 assigné à son tour. A quand le vôtre ? Preuve de sa détermination à restreindre la liberté d’expression, la Fédération des producteurs de raisins de table assigne aussi TF1 à cause d’une question posée dans une émission grand public qui faisait référence à notre étude. Dans ces déclarations, le Président de cette fédération indiquait souhaiter ne pas en rester là et annonçait d’autres actions.
«Selon N. Chomsky : « Rien ne garantit l’avenir de la société sauf la vigilance du public ». Nous partageons cette opinion et réaffirmons notre volonté de continuer d’informer, comme nous le demandent nos adhérents et nos soutiens, de manière transparente et sérieuse, sur les dangers des substances chimiques dangereuses, telles que certains pesticides de synthèse.
De plus en plus d’actions d’intimidation ont cours en ce moment. Malgré cela nous comptons plus que jamais poursuivre notre travail notamment sur ce dossier des résidus de pesticides, avec dans les mois qui viennent de nouvelles études, inédites, attendue par le public…. »
déclare François Veillerette, Président du MDRGF.


 
"Lanceurs d’alerte : Pour que l’intérêt général prime sur les intérêts financiers et politiques

Simple citoyen ou scientifique travaillant dans le domaine publique ou privé, le lanceur d’alerte se trouve à un moment donné, confronté à un fait pouvant constituer un danger potentiel pour l’homme ou son environnement, et décide dès lors de porter ce fait au regard de la société civile et des pouvoirs publics. Malheureusement, le temps que le risque soit publiquement reconnu et s’il est effectivement pris en compte, il est souvent trop tard. Les conséquences pour le lanceur d’alerte, qui agit à titre individuel parce qu’il n’existe pas à l’heure actuelle en France de dispositif de traitement des alertes, peuvent être graves : du licenciement jusqu’à la « mise au placard », il se retrouve directement exposé aux représailles dans un système hiérarchique qui ne le soutient pas car souvent subordonné à des intérêts financiers ou […]. 


32 Faucheurs de Villereau  :  Devant l'injustice la solidarité a fonctionné ! 
 
Au début de l'année nous lançions un appel à soutien en révélant notre situation: condamnés par  les juridictions nationales (Correctionnelle, Appel et Cassation) à de lourdes amendes (64140 euros dont 4800 euros pour refus ADN)  et à des peines de prison avec sursis pour avoir neutralisé un essai de maïs OGM (Mon 810 X Nk 603).
Or , suite au « Grenelle de l'environnement », ce maïs (Mon 810 ) a fait l'objet d'une interdiction en France (et aujourd'hui dans 6 pays européens) . De plus, le 21 Oct 2008, quelques jours avant le rejet de notre pourvoi en Cassation, cet essai conduit par la société Monsanto a été jugé  illégal par le Conseil d' État .
Devant cette situation, cumulant les jugements contradictoires et la légitimité aujourd'hui reconnue de notre action , de nombreuses associations et plusieurs milliers de citoyens ont répondu à  notre appel . Aujourd'hui si on additionne les dons reçus directement à l'ordre du Trésor Public et ceux reçus indirectement lors des différentes manifestations de solidarité (concerts ...)  l'intégralité de  nos amendes est pratiquement soldée par ce formidable élan de responsabilité collective !
Soyez en tous remerciés...
Le 12 Juin nous irons porter symboliquement ces petites portions d'amendes venant de la société civile comme autant de signes individuels d'une résistance devant l'inacceptable.
Pour la suite, nous avons d'ores et déjà saisi la Cour européenne des droits de l'homme contre l'État français. Quant à la société Monsanto  nous devrions la retrouver, dans quelque temps, devant cette même « Justice » qui devra trancher sur les dommages et intérêts réclamés par la multinationale.
L'État français devra t-il payer les fautes de son ministre de l'agriculture qui a donné des autorisations illégales ou poussera t-on l'indécence jusqu'à tenter de nous les faire payer ?
En attendant, nous serons au rendez vous au lieu symbolique de nos condamnations, devant le Tribunal d'Orléans ce vendredi 12 Juin  2009 à 9 h pour nous rendre au « Trésor Public » y déposer sous forme de chèques, l'expression authentique de notre vraie richesse publique : la solidarité devant l'injustice.
N'hésitez pas à venir nous rejoindre !
 
Les 32 de Villereau

Donner à Cyber @cteurs, c’est une façon d'être partenaire des Réseaux qui se battent pour les droits de l'être humain et la sauvegarde  de l'environnement dans le monde  D'avance, MERCI ! Faire un don en ligne

Partager cet article

Repost 0

commentaires