Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 12:22
Reçu de Flac-Aquitania,
En cette période corridesque ... où les taureaux tombent les uns après les autres dans le sable rouge des arènes, voilà une nouvelle qui fait du bien au coeur et elles sont rares.
A ce sujet, j'ai démarré avec délectation le livre de Christian Laborde, "Corrida Bata". J'aime le Poète dans cet état-là, c'est jubilatoire et percutant comme un crochet dans la gueule et ne peut laisser personne indifférent. Oh ! Comme je comprends que les afficionados ai serré les fesses à la sortie de ce bouquin !! Ça déménage !



Sopelana devient la 2ème ville d'Euskadi 
à se déclarer municipalité amie des animaux
 en
interdisant toutes festivités dans lesquelles les animaux seront maltraités ou humiliés... mettant ainsi un terme aux corridas !

 

Le 28 mai dernier, la ville de Sopelana, ville de 12 000 habitants située en Biscaye, a vécu un grand moment politique en faveur des animaux. En effet la ville de Sopelana a tourné la page de la cruauté et maltraitance animale dans les arènes en s'est déclarant ville amie des animaux, à l'issue d'un vote à l'unanimité du Conseil municipal, (une utopie à Bayonne, mais une majorité suffirait !) et s'est engagée à :

1. Ne pas organiser et ni favoriser des évènements et des spectacles dans lesquels des animaux sont utilisés et maltraités

2. Demander au gouvernement basque, un moratoire de ce type de spectacles dans toute la communauté autonome basque jusqu'à ce que l'on modifie et adapte la loi actuelle de protection animale du 29 octobre 1993.

Déjà en 1994, la population de Sopelana s'est opposée à l'installation d'arènes mobiles et fut alors victime d'injustice et de violence de la part des forces de sécurité de l'Etat. Aujourd'hui, Sopelana a rejoint Basauri pour ne plus organiser de festivités ni de spectacles dans lesquels des animaux sont utilisés de manière humiliante ou maltraités.

Nous pouvons nous réjouir de cette nouvelle avancée et nouvelle initiative prise par la mairie de Sopelana sous l'impulsion de son maire Imanol Garai et de la conseillère très active d'Eusko Alkartasuna (EA), à l'origine de cet évènement Leire Pinedo Bustamante

Chez nous, le chemin à parcourir est encore long, car la maltraitance dans les arènes n'émeut toujours pas nos élus Bayonnais qui s'accrochent toujours à leur passion morbide. Mais qu'on le veuille ou non, la décision de Basauri et Sopelana aura des répercutions non seulement à Bayonne, mais également dans d'autres villes touchées par la tauromachie. Viendra le temps où les consciences de nos élus locaux du Pays Basque, d'Occitanie ou de Catalogne, s'ouvriront pour qu'enfin les corridas
soient définitivement rangées dans le placard de l'histoire ancienne

Rappelons qu'en Espagne, pays qui a vu naître la corrida, aujourd'hui celle-ci est remise en cause par une majorité de la population !! A ce jour, 56 municipalités, dont maintenant 2 en Euskadi, se sont déclarées anticorrida et amies des animaux ! L'Espagne nous montre le chemin... Suivons-le ! Ne restons pas à la traîne !

GORA Sopelana !
BRAVO Sopelana !

Voici une lettre de félicitations à envoyer à cette équipe municipale courageuse, et en particulier :

au maire Imanol Garai :
imanol.garai@sopelana.net
à la conseillère Leire Pinedo Bustamante : leire.pinedo@sopelana.net
à l'administration de la mairie :  idazkaritza@sopelana.net



Señora, / Señor Alcalde

Vengo de conocer su decisión de declarar su ciudad Sopelana, ciudad  amiga de los animales. Despues de Basauri, su decisión valiente hace de su ciudad LA segunda ciudad pionera en Euskadi.

A la image de las 50 ciudades catalanas que se declararon ciudades antitaurines y amigas de los animales, les felicito, ustedes y a su comisión de gobierno, de haber llevado Sopelana, a la fila de las ciudades progresistas eligiendo la vía de la inteligencia y de la razón, y también la del respeto que todo ser humano debe tener hacia los animales, ya que es el hombre quien tiene necesidad de ellos y no al revés !

Aunque la corrida es considerada por algunos como un patrimonio tradicional o cultural, nada en efecto puede justificar las crueldades infligidas a los animales: la crueldad sigue siendo la crueldad, cualquiera que sea el lugar del mundo donde se desarrolla. La crueldad hacia los animales no tiene su lugar en una sociedad moderna, la revolución de las mentalidades esta en marcha…

Extendemos nuestra agradecimiento a todos los miembros de la comisión de gobierno para su valor, y sabe que su decisión tendrá un alcance beneficioso no solamente sobre otras ciudades de Euskadi sino también, lo que espero, sobre ciudades cercanas como la de Baiona.

Con mis mas vivos estímulos para la continuación de sus acciones en su ciudad.

Le saluda atentamente.

Nom et Prénom
Adresse

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi - dans Tauromachie
commenter cet article

commentaires