Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 18:16
Reçu du réseau sortir du nucléaire,

EXCLUSIF
Le chantier de l'EPR en Chine est reporté
et pourrait bien être définitivement annulé
 
- Les flops des chantiers EPR (Finlande et France) et les accusations de corruption contre Areva et EDF remettent en cause l'EPR en Chine
- On comprend mieux pourquoi les autorités chinoises ont refusé dès juin que M Fillon vienne en Chine fin août pour le "lancement" de l'EPR


 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" révèle que la cérémonie du "premier béton" du réacteur nucléaire EPR, qui devait avoir lieu hier jeudi 27 août 2009 à Taishan (Chine), a été annulée sans qu'aucune autre date ne soit avancée.
 
Il est désormais fort possible que les projets d'EPR soient définitivement annulés par les autorités chinoises. Ce serait une excellente nouvelle, ne serait-ce que parce que le seul EPR vendu, à la Finlande, va coûter des milliards d'euros à la France et non lui rapporter de l'argent.
 
Officieusement, Areva tente de justifier cette déconvenue par… des intempéries qui seraient survenues à Taishan. Mais, dès le mois de juin, les autorités chinoises avaient fait savoir au premier ministre français François Fillon qu'il ne serait pas accueilli en Chine pour la cérémonie du "premier béton". On a du mal à imaginer que la météo de Pékin avait prévu à l'avance les supposées intempéries dont parle Areva...
 
Il semble bien que les autorités chinoises aient décidé délibérément de reporter cette cérémonie et se posent sérieusement la question de l'annuler définitivement, d'autant que :
- les Chinois suivent bien évidemment de très près les graves déconvenues rencontrées par les chantiers EPR de Finlande (Areva) et de Flamanville (EDF), qui rivalisent de malfaçons, de retards et de surcoûts (*)
 
- Areva et EDF sont soupçonnés par les autorités chinoises d'avoir corrompu Kang Rixin, ex-chef du programme nucléaire chinois et ex-président de la société China National Nuclear Corporation (CNNC), pour qu'il choisisse le réacteur EPR pour le site de Taishan.(**)
 
Il est désormais avéré que le programme EPR est un véritable désastre industriel et financier. Conçu au début des années 90, l'EPR est déjà complètement obsolète. L'EPR n'est certifié ni aux USA ni en Grande-Bretagne, et il risque fort de ne jamais l'être du fait de sa vulnérabilité en cas de crash d'avion de ligne (***). Enfin, des projets de construction d'EPR ont été annulés (****) en Afrique du Sud, dans le Missouri, en Ontario…
 
Finalement, à part la Finlande (qui le regrette amèrement), le seul pays auquel l'industrie nucléaire française et son VRP M. Sarkozy ont réussi à vendre l'EPR est… la France. Il est encore temps de stopper le chantier EPR de Flamanville, d'annuler le projet EPR de Penly, et de reverser vers les économies d'énergies et les énergies renouvelables les milliards ainsi économisés.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi - dans Environnement
commenter cet article

commentaires