Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:25

Source : le blog d'Unanima,

 

A REPRODUIRE ET PARTAGER !

 

 

 

ADIEU LA SPA … BIENVENUE A LA SOCIETE PROFITEUSE DES ANIMAUX !

 

« Les débats d’idées sont légitimes au sein d’une institution comme la SPA, pour peu qu’ils soient respectueux du cadre institutionnel ». Maître Michèle LEBOSSE ( citation authentique)

 

 

Il fût un temps où bénévoles, sympathisants et donateurs de la SPA s’inquiétaient d’année en année de la perte de valeurs, de la dégradation des conditions de détention et de traitement des animaux, de la guerre interne des 24 administrateurs et autres dérives financières et réelles de la SPA. Helas, trois ans plus tard, c’est de mois en mois, puis de semaines en semaines et désormais chaque jour que les avanies et pratiques révoltantes pleuvent sur l’association en proie aux humeurs d’une administratrice « provisoire » purement et simplement despotique . Mais pas seulement.

Les résultats positifs de cette intervention judiciaire excessivement coûteuse ne sont pas au rendez-vous. Loin de là.  Les recommandations de la Cour des comptes sont foulées au pied, tandis que cette dernière se dispense fort malheureusement de son devoir de contrôle et de suite. Les trois  ministères de tutelle (Intérieur, Agriculture, Education) font la sourde oreille, tandis que le Conseil d’Etat, fronce les sourcils sur des statuts mal fagotés par un avocat personnel et copain de la despote. Hors de prix et très peu enclins à la bienfaisance animale, ces deux derniers se montrent beaucoup plus spécialisés et friands d’affaires immobilières que de chiens et de chats en détresse.

Aux oubliettes les tonitruantes dénonciations sur l’amateurisme, les négligences ou le « gaspillage et la dilapidation des héritages et des dons » repris en boucle en 2009 par l’appareil administratif (cour des comptes), judiciaire et policier (brigade financière), ainsi que par Madame LEBOSSE en tête ! Pour aboutir à quoi ? A rien… pas la moindre mise en cause, pas la moindre mise en examen, pas le moindre procès, et par conséquent pas la moindre sanction des président ou trésorière en poste à l’époque des faits scandaleux afférant aux dons et legs. Ce sont pourtant quelques 20 millions d’euros qui auraient été détournés au détriment de la SPA ! Circulez, ya rien à voir …

Seule l’ex présidente LANTY a congédié la lampiste des dons et legs Colette Melin et porté plainte contre X en 2008, tandis que les supérieurs et responsables de cette dernière, l’ex-président Dr BELAIS et l’ex-administratrice trésorière Alda ROUMAGNOU entretiennent à ce jour, les meilleures relations du monde avec… la despote du jour, qui cite cette dernière en exemple aux bénévoles jugés « trop protecteurs ». Un comble. Chacun s’interroge sur les dizaines de boxes qui restent vides à LUYNES (Tours), y compris pendant le pic des abandons de l’été. Curieusement, cette Alda Roumagnou à la réputation très controversée et aux surnoms qui font froid dans le dos, est la seule déléguée présidente d’un gros refuge SPA qui n’a rien à redouter de la chasse aux bénévoles forcenée qui sévit ces dernières semaines à la SPA…

 

C’est pour avoir osé soulever dans un tract la question du classement sans suite de la plainte contre X de 2008 –question légitime et parfaitement fondée- que l’adhérent Henri Barbe (président de la VASPA) s’est vu radié de la SPA le 27 juin 2012 par un courrier concocté   par LEBOSSE Michelle toute seule, en violation des statuts de la SPA en vigueur !

 

Bis repetita placent, la dernière violation des statuts en date concerne le délégué président et enquêteur Henri Decroix, viré sur le champ et sa délégation de l’Orne dissoute par un simple courrier signé LEBOSSE daté du 9 janvier 2013. Motif invoqué : des propos soit disant

 

 

violents et un « non respect de la Charte des bénévoles ». Ridicule. Il est vrai qu’Henri Decroix s’était battu bec et ongles pour convaincre les autorités de sa région (Préfet, Conseil général, DDPP etc.) de la nécessité d’un refuge SPA dans l’Orne. Accordé par ceux-ci sur le principe, mais démenti par un courrier du directeur général… Ce dernier désormais pris entre plusieurs feux, vient d’expédier un courrier daté du 12 janvier à toutes les instances, osant contredire la décision de LEBOSSE : NON la section SPA de l’Orne n’est pas dissoute !

 Henri Decroix avait également tenté d’arracher des griffes du siège parisien, un leg de 150 000 € dédié à sa section en vue du futur refuge. CQFD.

Voilà pour un rappel sommaire du contexte de ce lancinant feuilleton SPA, dont les épisodes sont de plus en plus préjudiciables  à la mission de service public de cette association… Au point de s’interroger, sur ce qui justifie encore  le maintien de la fameuse RUP (reconnaissance d’utilité publique) qui fût consentie à l’ancienne Société Protectrice des Animaux par … Napoléon III.

 

 

MANAGEMENT A LA HUSSARDE ET CHAISES MUSICALES

 

Depuis 2010 et spécialement ces dernières semaines, ce sont des dizaines de sentences qui sont prononcées contre d’anciens  bénévoles et délégués présidents (chefs de refuges bénévoles) au  dévouement sans faille depuis vingt ans et plus, convoqués devant de véritables petits tribunaux de l’Inquisition. Témoins ou avocats sont refoulés et  le verdict écrit d’avance. En grand inquisiteur une LEBOSSE cassante et  ironique, flanquée d’un Cazenave toujours aux ordres et du Caporal chef Landais. Odieux. S’ensuivront de simples lettres comminatoires éjectant sous le coup de lourdes accusations mensongères les bonnes âmes d’Yvré (Le Mans), de Tilloy (Arras), de Quimper, de Plouhinec, d’Arry (Metz), Briançon ou St Parres aux Tertres… La meilleure défense c’est l’attaque : les exclus ainsi humiliés seront chargés de tous les dysfonctionnements, carences de formation, dégradations matérielles ou dissensions internes imputables à la direction SPA elle-même…depuis des lustres ! Dehors tous ces « protecteurs qui travaillent à l’ancienne », on veut « faire évoluer les emplois », la nouvelle animalerie SPA veut faire moderne et…surtout rentable.

 

Les responsables salariés de terrain ne sont pas épargnés, puisque de Gennevilliers à Aix en Provence en passant par Thionville ou Torreilles, nombreux sont les « mis à l’index », soumis à d’intenses harcèlements, piégés dans de tenaces procédures avant d’être virés… Les syndicalistes (fantoches) protégés par leur mandat bénéficient pour un moment d’un sauf-conduit… au placard.

 

Silence et je ne veux voir qu’une seule tête ! Mais le plus fun de l’affaire est que la DRH ne sait plus où donner de la tête, du fait qu’il n’y a personne pour remplacer valablement tous ces sacrifiés sur l’autel  « de la nouvelle modernité » dont s’entiche la SPA. Alors on pond moult circulaires d’ « offres de postes » en interne, autrement dit on déshabille Paul pour habiller Jacques désespérément. Un jeu permanent de chaises musicales.

On imagine sans peine les conséquences dramatiques d’un tel chaos pour les animaux sélectionnés de plus en plus jeunes et de moins en moins nombreux : on est passé de 130 à 55 chiens et de 200 à une cinquantaine de chats à Yvré l’Evèque (Le Mans) depuis que la salariée syndicaliste de paille Mireille Boucelot (très controversée elle aussi, au même titre que ses copines Lebosse et Roumagnou) à chassé la très expérimentée et engagée Annick Zerren. Fini tout cela : on ne pardonne plus, on tue !

 

 

 

TRAVAIL EN FAMILLE ET PETITS ARRANGEMENTS ENTRE AMIS

 

Pour les nouveaux lèches-boots, les faux derches et autres petits mouchards de service de la « familleSPA » en revanche, c’est la belle vie ou presque. Ce sont donc 90 salariés chefs de refuges, de dispensaires et cadres du siège SPA qui seront ainsi véhiculés, logés en cottages  et nourris deux jours durant les 22/23 janvier prochain au CENTER PARK des Hauts de Bruyères en Sologne, pour s’y réunir…en Congrès!!! Ne se mouchent pas du pied les Gentils Organisateurs: le « congrès » se tiendra-t-il en short ou en  maillot de bain ?

 

Des cours d’alphabétisation de congressistes sont-ils prévus pour lire les contributions scientifiques ? La despote sera-t-elle en talons aiguilles et manteau de FOURRURE ou en ballerines pour pérorer sur « la consolidation d’une identité commune et du sentiment d’appartenance à une grand association nationale » ?  Le « programme » est à l’avenant : comment accompagner les bénévoles (sic) et comment « vaincre l’ennui de l’animal en box », alors que le seul moyen connu pour adoucir la détresse des animaux en cage est précisément l’intervention de ces bénévoles fustigés par la direction SPA. Autre sujet brûlant : comment pratiquer la censure des adhérents trop curieux ou comment mentir à la presse etc… Un séjour à 400 € offert à ceux qui devineront combien vont coûter ces fantaisistes festivités ! (là on plaisante). Les donateurs sont priés de se montrer compréhensifs…

 

Expliquera-t-on aux congressistes que lors de la vente de bijoux de décembre dernier à Drouot au profit de la SPA, c’est le Cabinet de Philippe Serret, époux LEBOSSE qui fût nommé comme expert de la vente ? Mais chut… peut-être ce spécialiste en diamant et joaillerie ancienne offrait-il là quelques heures de bénévolat ? Après tout la fille LEBOSSE, Béatrice Vardon avait bien été affectée dès 2010 par maman au service stratégique « Dons et legs » de la SPA ! Et la toute nouvelle Orianne Vatin, « communicante » de choc à si bonne école, n’hésite pas à faire travailler son conjoint Simon Michel (quel forme de contrat ?) comme « spécialiste vidéo » sur le site Internet, au Chalet SPA des Champs-Elysées ou espion incognito au refuge d’Yvré l’Evèque l’été dernier, sous couvert de gros mensonges…

 

Parlera-t-on aux gentils congressistes venus de la cambrousse désargentée des 50 000 € que la patronne a décidé d’affecter  en 20011 « aux aménagements et espaces verts » du siège parisien ? Ou planchera-t-on sur la fermeture du refuge illégal de Liévin fermé sur ordre de la DDPP en 2011 et suite à laquelle la SPA a distribué 90 000 € à chacun des cinq agents animaliers licenciés (aucun animal ne les regrettera), le sixième larron ayant touché beaucoup plus, au point que son avocat lui a intimé l’ordre de ne pas  en  révéler le montant !

A moins que l’on s’interroge sur les honoraires « administratifs et juridiques » de 2011 qui sont passés de 827 700 € à un réel de 1 169 751 € « à cause d’une part importante qui est liée aux travaux relatifs à la rédaction des nouveaux statuts et du règlement intérieur » nous explique l’administratrice « provisoire ». Alors Maitre Stéphane Dumaine-Martin, merci qui ??? On aura compris que le mot « administratif » est là pour la déco. Tiens, et si Le « congrès 2013 » expliquait enfin pourquoi  ces fameux statuts en or massif sont retoqués par le Conseil d’Etat plus d’un an après leur vote fin 2011?

 

 

 

Le « congrès » pourrait aussi bien évoquer ces transferts de chiots et chatons de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique ou de l’enclave marocaine de Ceuta qui s’effectuent dans des conditions épouvantables sans le moindre accompagnement ni accueil sérieux et en violation des règles pourtant écrites (oct 2012) par la SPA… Nous avons pu constater le 6 décembre dernier à Orly ouest en zone de fret, comment la déléguée-présidente Geneviève Auger de Morée à envoyé son trésorier bénévole Philippe Marmolle seul, au volant d’un misérable petit Kangoo crasseux, muni de cinq cages pour réceptionner 19 chiots et un adulte ! Les animaux attendus à 10 heures du matin, sont arrivés à… 15 heures de l’après midi ballotés et déshydratés, grelottants et complètement stones… Ces transferts à destination de Morée, Thionville, Arry ou Chamarande (des centaines de km supplémentaires après 15 H d’avion et de cage !), sont destinés à faire du chiffre dans les refuges où ils sont mis en vente aussitôt et se vendent comme des petits pains (jusqu’à 250 euros pièce). Des transbahutements qui sont en totale infraction avec les règles de transport d’animaux vivants en vigueur. Un pur scandale de la part de la SPA qui se mêle de faire la leçon au site du « Bon coin » ou autres animaleries…

Que fait donc la fameuse « Cellule anti-trafic » toujours si prompte à vanter son excellence auprès des donateurs ?

Bref, on le voit ce ne sont pas les vrais sujets qui manquent pour un raout aussi couteux que show off …  Et surtout, pour quels résultats ?

 

 

ADIEU LA SPA… BONJOUR TRISTESSE A L’ENTREPRISE « LEBOSSE AND CO »

 

Retour à la triste réalité : L’âme de la  vénérable Société Protectrice est en ruine et le moral des troupes bénévoles, mais aussi salariées, est dans les chaussettes. Tous jugulés par la peur entretenue par une hiérarchie répressive et  fraîchement débarquée au gré des caprices de la patronne de la boite : LEBOSSE Michèle. En papy directeur Luc CAZENAVE, un ex-chômdu rescapé de l’UFCV, d’où il se fit virer par son AG en 2009 pour avoir creusé un déficit de près de 3 millions d’euros, qu’il comptait compenser par un plan social en jetant  149 personnes  sur le carreau. En caporal-chef depuis six mois, un énergumène du nom de Christophe Landais, au CV légèrement sujet à caution: peu importe l’homme a tous les culots et sait se vendre.  Cynique, arriviste, orfèvre du flicage, zéro empathie pour les animaux, autant de qualités qui ont séduit la Toute Puissante du jour. Le nouveau chef du réseau SPA déclare sans vergogne qu’ « il est là pour la bouffe » et qu’il profite de ses tournées de flicage des refuges pour découvrir la France gastronomique et ses hôtels de catégorie « grâce à une belle enveloppe »… Petit détail biographique : LANDAIS avait eu l’heureuse idée de côtoyer pendant un an son copain CAZENAVE à l’UFCV !

 

Pour le reste, une atmosphère plombée pèse sur la moindre réunion ou « convocation », où les nouvelles consignes bureaucratiques expresses ou implicites tétanisent des employés désinformés et soumis, ou ce qui reste de bénévoles… « A la SPA tu fermes ta gueule ou tu prends la porte ! ». Seuls de jeunes chiens peuvent encore aboyer et les chatons encore miauler… du moins ceux qui sont encore assez jeunes, beaux et vendables pour avoir échappé aux milliers d’euthanasies perpétrées par l’association. En 2011 ce sont 2471  « décès ou euthanasies » qui sont à déplorer dans les refuges SPA et 2749  « décès ou euthanasies » dans les 31 fourrières de la SPA, selon un rapport officiel du boss LEBOSSE. Parmi les personnes les plus aguerries du terrain animalier, chacun est libre de multiplier ces chiffres par l’exposant qui lui semble le plus vraissemblable… Bref, ça ne rigole plus dans la nouvelle animalerie SPA et les sourires ont quitté le navire depuis belle lurette !

 

IL FAUT TUER LE VEAU D’OR

 

Selon nos informations, le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et son cabinet sont parfaitement au courant de ce qui se trame à la SPA, mais « il y a trop d’argent, on ne peut rien faire », telle serait la pitoyable prise de position officielle. Devant un tel laxisme politique assorti d’un véritable népotisme judiciaire, mes vrais amis des animaux, cessons de nous épuiser et de subir l’intolérable. Relevons nos manches et rejoignons l’extraordinaire maillage de petites associations qui abattent un magnifique travail dans tous les recoins de France. Signons, diffusons, Imprimons nos tracts –et ce petit manifeste- pour informer sans relâche les généreux papies et mamies afin qu’ils soutiennent désormais par leur dons les petites structures de proximité et surtout contrôlables. Déboussolons ce veau d’or qui rend fou les bipèdes et qui maltraite et dévore ses enfants à quatre pattes !!!

 

COCHON NAPOLEON

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi - dans En rogne ...
commenter cet article

commentaires

gawelle 27/07/2013 00:05


Hé oui, la SPA n'est plus ce qu'elle était. Heureusement les bénévoles sont toujours là et ne comptent pas leurs heures. Pour ce qui est des dirigeants...

animauxmutuelle.fr 24/06/2013 02:00


Merci de m'avoir ouvert les yeux sur la SPA. Je ne savais pas que ça se passait comme ça...


Où est la bonne vieille générosité ???

Vivi 24/06/2013 07:04


Oui, ce n'est pas très reluisant ...