Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 20:33

Source : Unanimus,

 

Après l'intervention à l'Assemblée Nationale des Députés contre la tauromachie et l'intervention du Dr. Psychiatre Jean-Paul RICHIER au nom du collectif des vétérinaires qu'il a fondé, voici ce que j'ai envie de partager avec vous.

 

Blog du collectif des Vétérinaires français

http://www.veterinaires-anticorrida.fr/


Je rappelle que le Dr. Richier est également à l'origine de la motion pour l'interdiction d'entrée des enfants de moins de 16 ans aux corridas et que cette  motion a été rejetée par le Ministre Michel BARNIER lors des rencontres R.A.S. Circulez !

 

Trouvé sur le blog du Dr. Vétérinaire José Enrique ZALDIVAR qui est signataire de la pétition citoyenne au Parlement Européen présentée sur Galgos Ethique Europe :

 

Trouvé sur http://www.avat.org.es/ 

CONFERENCIA DE PRENSA

Francesc Minguell, Portavoz de AVAT (Espagne)

Mercredi 9 juin 2010 
 

La Asociación de Veterinarios Abolicionistas de la Tauromaquia (AVAT) se creó en España en junio del año 2008. Desde entonces hemos trabajado para hacer llegar a la opinión pública el maltrato, el sufrimiento y el dolor al que es sometido el toro durante la lidia, aportando todos aquellos datos de carácter científico que demuestran que este animal no puede ser sometido al cruel espectáculo que supone una corrida. 

Además de participar en coloquios en varios medios de difusión en España, AVAT ha presentado numerosas ponencias, incluyendo el Parlamento Europeo de Bruselas y en el Foro Mundial de los Animales en Barcelona.

Recientemente, fuimos invitados como comparecientes ante la Comisión de Medio Ambiente del Parlament de Catalunya, durante la tramitación de la Iniciativa Legislativa Popular por la abolición de las corridas de toros en dicha Comunidad. En esa ocasión, como en las anteriores, desmontamos punto por punto un estudio que ponía en duda el sufrimiento del toro durante la lidia, con el argumento de que el toro es un animal especial.

Nos complace poder expresar que las afirmaciones que se hacen en este estudio (que no han sido recogidas en ninguna revista científica que cuente con un comité técnico) han sido posteriormente sumamente matizadas y que ahora sí se reconoce que estos animales sufren un gran estrés y un intenso dolor durante la corrida. Sabemos que nuestras explicaciones y nuestros  argumentos, basados en una profunda y exhaustiva revisión de estudios científicos sobre el estrés y las respuestas del sistema neuroendocrino de los mamíferos, han provocado este cambio.

Para nosotros, como veterinarios que creemos que el bienestar animal debe estar por encima de cualquier consideración cultural, artística, o económica, es un gran honor estar presentes en este acto, que hermana el sentir de muchos veterinarios españoles con muchos de nuestros compañeros de profesión franceses. No debemos olvidar que nuestra profesión forma parte activa de esta denigrante actividad humana, y que sin nosotros, la fiesta, no tendría posibilidad de existir.

Debemos asumir una postura progresista desde la visión científica, recordando que uno de los legados científicos más importantes del siglo XX ha sido la demostración de que muchos animales, y especialmente los mamiferos, están dotados de un sistema nervioso central perfectamente desarrollado, y que son capaces de experimentar el sufrimiento del mismo modo que lo hacen los seres humanos. La tauromaquia, como espectáculo de proyección pública, (del que algunos disfrutan, sin ser conscientes del sufrimiento del toro), arraiga una idea equivocada de los animales presentándolos como meras cosas, maleducando a las nuevas generaciones sobre esta cuestión, e impidiendo que la sociedad avance de forma natural en aumentar la consideración y el respeto que los seres humanos debemos tener hacia ellos.

La ciencia es una de los principales fuentes de inspiración de las Leyes; el progreso científico se constituye entonces un detonante de cambio legislativo y, por consiguiente, de cambio social. La pregunta que debemos hacernos es: ¿Qué ha cambiado en nuestra sociedad desde que hemos asumido como verdad científica la afirmación de que muchos animales son seres dotados de sensibilidad?

Esperamos que esta pregunta obtenga una respuesta de altura moral en el Parlament de Catalunya, donde las corridas de toros podrán ser abolidas en el futuro próximo mediante un proceso legislativo, y aplaudimos y apoyamos la propuesta de ley para suprimir las corridas de toros en Francia.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Bonjour,

Je m’appelle Francesc Minguell. Je suis vétérinaire et porte-parole à la région de Catalogne de L’Association des Vétérinaires pour l’Abolition de la Tauromachie (AVAT) qui a été mise en place en Espagne en juin 2008. Depuis sa création, nous avons travaillé pour faire connaître au grand public et aux législateurs les mauvais traitements et la souffrance auxquels sont soumis les taureaux pendant la corrida. Pour cela, nous avons apporté des données scientifiques qui démontrent que cet animal ne doit pas être soumis à ce spectacle cruel.

En plus d’avoir participé à des colloques dans des nombreux medias en Espagne, l'AVAT a présenté plusieurs communications, y compris au Parlement Européen de Bruxelles et auForum Mondial des Animaux à Barcelone.

Récemment, nous avons été auditionnés par la Commission de l’Environnement du Parlement de Catalogne, dans le cadre de l’Initiative Législative Populaire pour l’abolition de la corrida dans cette région. Dans ce cadre, nous avons contredit point par point une étude dans laquelle était mise en cause la souffrance du taureau durant la corrida, au prétexte que celui-ci serait un animal spécial. 

Nous sommes heureux de pouvoir annoncer que les affirmations initiales de cette étude (qui n’ont été publiées dans aucune revue scientifique avec un comité de lecture) ont été considérablement nuancées a posteriori et que maintenant il est reconnu que ces animaux souffrent d’un grand stress et d’une intense douleur pendant la corrida. Nos explications et nos arguments, qui se basent sur une analyse approfondie et exhaustive d’études scientifiques sur le stress et les réponses du système neuroendocrinien des mammifères, ont provoqué ce changement.  

En tant que vétérinaires, nous croyons que le bien être animal doit passer avant toute considération culturelle, artistique ou économique et c’est un grand honneur pour nous d’assister à cette conférence, qui unit le sentiment de nombreux vétérinaires espagnols avec celui de nombreux collègues français. N’oublions pas que notre profession collabore hélas activement à ce spectacle dégradant, et que sans nous « la Fiesta », comme on dit en Espagne, n’existerait pas. 

Nous devons assumer une position progressiste d’après une vision scientifique, en nous rappelant qu’un des plus importants héritages scientifiques du XXe siècle a été la démonstration que de nombreux animaux, notamment les mammifères, sont des êtres dotés d’un système nerveux central parfaitement développé, capables d’éprouver la souffrance de la même façon que les êtres humains. La tauromachie, en tant que spectacle relayé, au-delà des arènes, dans l'espace public, conforte une idée faussée des animaux. Elle les présente comme de simples choses, contribuant à la mauvaise éducation des nouvelles générations sur cette question, et empêchant que la société avance de façon naturelle vers la considération et le respect que nous devons  avoir envers les animaux.  

La science est une des principales sources d’inspiration des Lois ; le progrès scientifique constitue alors un déclencheur du changement législatif et social. La question que nousdevons nous poser est : Que devons nous changer dans notre société depuis que la science nous a confirmé que de nombreux animaux sont des êtres dotés de sensibilité? 

Nous espérons que cette question obtienne une réponse à un niveau moral au Parlement de Catalogne, la corrida pourrait être abolie dans un futur prochain à travers un processus législatif, et nous applaudissons la proposition de loi pour supprimer la corrida en France. 

Merci.


Un autre article sur le sujet :

Collectif des vétos français opposés à la corrida

Partager cet article

Repost 0
Published by Vivi - dans Tauromachie
commenter cet article

commentaires