Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 14:36

Elle vous regarde en s'excusant presque d'être là, d'exister, d'occuper votre espace. Ses mouvements sont maladroits, elle balbutie quelques pas, mal à l'aise. Se faire toute petite, la plus minuscule possible afin de ne pas risquer de vous déplaire. Disparaître dans le mur, s'évanouir, se rendre invisible, n'être rien ... Elle sursaute au moindre mouvement, au moindre regard suspect. Elle sent, parfois bien avant que vous ne le sachiez vous-même, ce que vous allez faire, anticipant vos plus petits gestes.

 

Elle ne sait pas comme elle est belle, combien ses yeux sont magnifiques et comme sa robe noire et lustrée brille dans le soleil du matin, resplendissante.  Du velours tendu sur un corps long et musclé.


Iana, ma toute belle. Je voudrais pouvoir éteindre cette peur dans ton regard. Enlever sous les caresses, toute cette douleur enfouie dans ta chair, la terreur et les coups.

Elégante et gracile, je t'observe. Ton grand et fin museau levé dans le vent, ton port noble et aristocratique. Ton ventre doux et soyeux, chaud comme un nid douillet où l'on aimerait pouvoir s'étendre ...


Iana, sous ton drap blanc, perdue entre les pattes de la douce Bella. Tu t'étires et tu soupires, de profonds et lents mouvements. Tout ce corps tendu à l'extrême dans ton autre vie, qui demande aujourd'hui à s'étaler, s'épanouir...

Iana, ma belle terre noire et profonde. Je me perds dans l'ébène de ta robe. Une myriade de fils blancs viennent s'y épingler, comme des étoiles sur la voûte du ciel. Mes doigts courent sur la soie de ton pelage, lentement, tentant d'apprivoiser tes craintes.

 

Comment est-il possible, ou même concevable, de faire ce que l'on vous fait, là d'où tu viens ? D'où peut bien naître cette cruauté, cet acharnement ... Quand on sent, quand on ressent ... Quand on sait la douleur, la sensibilité, la fragilité de la vie. Ce monde est bien étrange.

 

Tu me regardes et tu te demandes encore quand tombera le couperet ... Je ne sais pas si j'arriverais un jour à effacer cela. Faire que l'humain, à tes yeux, redevienne celui qui aime et protège, choie et caresse. Il faudra bien une vie pour te l'apprendre, la vie que je te souhaite douce et longue auprès de nous. Le plus dur nous l'avons déjà accompli. Le bon et le doux sont pour maintenant,  à portée de pattes.

Cette maison est ta maison à présent.


 

Iana

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GEE 14/01/2011 08:50



Oui, c'est vrai, on est sans doute plus fusionnels avec certains, pourtant ils sont tous formidables !


Bisous, bon week-end,


Joelle



GEE 13/01/2011 21:45



Le début d'année a été bien dur car Zara est partie... mais elle a rejoint son paradis sur Terre plein d'anges humains à ses petits soins, sa vraie famille. Tant attendent et n'auront jamais sa
chance, comment refuser de m'en séparer ? Terrible comme elle me manque !


Bisous Vivi, merci pour la qualité de ton blog, je n'ai plus bcp le temps d'y venir mais je ne voulais pas manquer le début de l'année !





 


 



Vivi 13/01/2011 23:26



Certains laissent vraiment un grand vide ...


Merci d'être passée !



GEE 13/01/2011 20:13



Merci pour ce beau témoignage, Vivi, longue et belle route à toi et ta famille, sans oublier tes douces galgas !


Très belle année à vous,


amicalement,


Joelle



Vivi 13/01/2011 20:26



Si tu voyais les progrès qu'elle a fait ... Elle est incroyable ! Une galga magnifique et douce que nous ne pouvions plus laisser partir ...


Douce année à toi Joelle et à tous les tiens. Longue vie à GEE !



BLANC Michelle 02/12/2010 18:17



Si vous saviez comme je suis heureuse en apprenant que vous avez adopté Iana,ces chiens ont été si maltraités et sont si attachants que lorsque l'on est confronté à devoir s'occuper d'eux, et
lorsque l'on constate les progrès qu'ils font petit à petit,les efforts qu'ils produisent pour arriver à ne plus avoir peur, à faire confiance, on ne peut pas les laisser partir, on a toujours
des doutes sur la future famille d'adoptants,et de peur de les voir à nouveau souffrir on ne peut plus les laisser repartir. Cette petite Iana a du connaitre l'enfer de par son comportement du
début ,c'est horrible une telle peur, une telle maltraitance,aussi il va falloir encore du temps,beaucoup de temps,et de patience, mais vous y arriverez, car elle vout fait confiance. Vous avez
fait un geste d'amour ,aussi il n'y a rien à regretter, j'espère que de temps en temps vous continuerez à nous donner de ses nouvelles pour nous faire part de ses progrès. Merci à vous votre
famille est formidable.



Vivi 06/12/2010 20:36



Merci Michelle ! Je ne manquerai pas de donner de ses nouvelles sur le blog !


 



Blanc Michelle 02/12/2010 17:26



Bonsoir vivi, je vous contacte car j'ai reçu un mail qui laisserait entendre que vous auriez l'intention d'adopter Iana, cette pauvre chienne qui a du subir beaucoup de maltraitances en
Espagne,qui l'ont complétement cassée, en plus ma fille Dominique m'a beaucoup parlé d'elle.Je n'ose y croire tellement je suis contente, donc j'attends votre confirmation avant de reprendre
notre conversation , ce serait beaucoup de bonheur pour elle, car elle a tellement souffert.



Vivi 02/12/2010 17:50



Bonsoir Michelle,


C'est gentil de vous inquiéter pour Iana ! Oui, nous avons décidé de l'adopter. D'ailleurs, les choses se sont faites d'elles-même tout doucement. Voici pratiquement un an qu'elle est en accueil
chez nous et vraiment, il nous serait impossible de la voir nous quitter à présent.


On se pose toujours la question de savoir si c'est bien ou pas, par rapport à la place que nous pouvons offrir en tant que fa. Mais ce serait un déchirement de la laisser partir. Et nous pouvons
toujours continuer notre rôle de famille d'accueil.


"Cassée" et noire ... Elle cumulait pas mal de handicaps !! Mais ça y est. Elle a une famille !