Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Vivi
  • Le blog de Vivi
  • : Relai d'informations dans la protection animale, l'écologie mais aussi les injustices sociales, l'atteinte aux libertés. Chaque jour nous rappelle que l'homme n'est pas seulement un loup pour l'homme, c'est aussi un prédateur pour toute la création ...
  • Contact

Recherche

Archives

14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 19:42

Une pétition à signer et transmettre autour de vous.

 

Voici le texte de la pétiton :

 

Dans le Val d-Oise, à Parmain (95) , Mme Régula Hess accueille des animaux sauvages et domestiques depuis des décennies. Ses pensionnaires proviennent de particuliers qui ne savent que faire d’un rapace blessé, d’autres qui sauvent un hérisson sur le bord d’une route, certains qui ne peuvent plus assumer un iguane.
Cette femme admirable a consacré sa vie, ses économies et tout son temps à la sauvegarde des animaux en difficulté, sans compter.

En Aout 2009, Mme Hess avait fait toutes les démarches pour obtenir une capacité définitive afin d’être en accord avec la réglementation sur la détention d’animaux sauvages ou protégés.

En Avril 2010 la visite de la DSV a été suivie en Aout du rapport de la DSV demandant la mise en conformité des installations sous 2 mois.

Mme Hess avait commencé les travaux de mise en conformité, mais aucune contre visite n’a été effectuée après l’injonction de la DSV.

Le 10 Mai 2011 la DDPP/DSV informe Mme Hess d’une visite dans la matinée, celle-ci s’excuse de ne pouvoir les recevoir, car elle a des rendez vous importants ce jour-la, et elle propose une nouvelle date de visite.
Elle prend soin d’informer la gendarmerie qui va fixer un nouveau rendez vous pour le 16 Mai.

Le 16 mai 2011, sans aucun avis par courrier, l’intervention des services est impressionnante :
1 agent de la DDPP/DSV, 3 agents de l’OCNF 3 gendarmes et un expert en reptiles se sont présentés à son domicile pour une saisie de 4 chouettes hulotte, 1 chouette chevêche, 2 buses, 1 épervier, 2 iguanes, 1 boa constrictor, 4 pythons royals, 6 mygales, 4 hérissons (pourtant en totale liberté chez elle ), et 2 Loris, 2 gris du Gabon, 3 cacatoès.

Profitant que Mme Hess assiste à la capture des ses protégés dans les volières extérieures, l’agent de la DDPP enlève à l’intérieur les perroquets et les loris (pourtant Mme Hess a une capacité pour les perroquets depuis 2007), et un gendarme assiste à la scène sans intervenir.
La tension est extrême, tant pour Mme Hess que pour ses animaux qui sont enlevés sans ménagement.

Mme Hess souhaite récupérer tous ses animaux et surtout ses perroquets le plus vite possible, avant qu’ils ne décèdent car se sont des animaux qui peuvent être soumis à un stress particulièrement intense. L’un d’entre eux vivait avec elle depuis environ 20 ans.

Un courrier au procureur de la république a reçu une réponse laconique : « les animaux ont été placés en centre de soin, dans la perspective d’être réintroduits dans leur milieu naturel »

Il est impossible d’imaginer la réintroduction des rapaces diurnes et nocturnes handicapés vivant depuis des années en centre de soin.

Il est noté dans le courrier que les vétérinaires de la DDPP ont relevé le « délit de mauvais traitement à animaux ».
Mais qui a provoqué du stress chez les animaux avec cette intervention musclée digne d’un enlèvement ?

Qui est coupable de maltraitance, entre cette femme qui a donné sa vie pour la protection des animaux, et ces fonctionnaires qui ne font qu’appliquer scrupuleusement des directives ?

Où est le respect du à cette femme qui a sacrifié des années à la protection de ces animaux ?

Il faut se mobiliser pour soutenir Mme Hess dans son combat, une action en justice est engagée, soyez nombreux à signer cette pétition de soutien.

 

La pétition c'est  par ici.

Partager cet article

Repost 0

commentaires